Published On: 16 april 2021|Tags: |

Ulf Persson a dans cette nouvelle visio-conférence choisi de parler d’un certain nombre d’Hommes de Sciences français célèbres ayant contribué à des découvertes importantes pour l’humanité. Nous avons également pu apprendre quelques anecdoctes sur leur vie privée. Certaines informations figurant sur cette page ont été tirées de Wikipedia.

Du 18ème au 19ème siècle

Antoine Lavoisier (1743-1794)  –  chimiste, ”père de la chimie moderne”, a rédigé le premier manuel d’apprentissage moderne de chimie. Le suédois Scheele avait indépendament découvert quelques années auparavant l’oxygène, et c’est alors que Lavoisier a compris le rôle important de cet élément chimique dans la combustion. Il réalisa de nombreuses expériences prouvant que le feu ne peut brûler qu’en présence d’oxygène, et que l’être humain ne peut survivre qu’en consumant de l’oxygène pour convertir la nourriture en énergie/ combustible. Il entreprit également de nombreuses recherches sur le carbone, l’azote, le silicium et l’hydrogène.

Il était très actif sous la Révolution française et a contribué à plusieurs mesures  de développement social telles que la distribution d’eau potable et l’éclairage des rues de Paris. Lavoisier  introduisit en France un nouveau système de mesures, adopté plus tard dans une grande partie du monde.

Pierre Simon Laplace (1749-1827) – enfant prodige dans le domaine des mathématiques et des statistiques, physicien, il a aussi consacré une partie de sa vie à l’astronomie et la philosophie. Partant des découvertes de Newton sur la gravitation, il développa de longues théories sur l’inclinaison des orbites, sur le Système Solaire et la stabilité interplanétaire ainsi que sur l’impact de la Lune et de la Terre sur le phénomène des marées. Avec Lavoisier il étudia la façon dont les mouvements des molécules produisent de la chaleur. À Toulouse, un institut de Recherche porte son nom : le Laboratoire Laplace.

Évariste Galois (1811-1832) – encore un enfant précoce dans le domaine des mathématiques, puis activiste politique qui périt au cours d’un duel à l’âge de seulement 20 ans. Il résolut des équations mathématiques compliquées telles que p.ex. les équations au cinquième degré. Il a eu un impact marquant sur l’avancée des mathématiques au cours des 19e et 20e siècle et a élaboré les bases de la théorie des groupes (dont la Théorie de Galois). Son nom a été donné à de nombreuses rues et institutions dans toute la France.

Georges Cuvier (1769-1832) – biologiste, zoologue och anatomiste. Il étudia et reconstitua à partir de fossiles les squelettes de mammifères à quatre pattes disparus (paléontologie). Il insista pour que toute forme de recherche soit basée sur des données scientifiques et des faits réels, ce qui jusqu’alors n’était pas toujours le cas. Cuvier était un anti-évolutionniste, estimant que de nouvelles espèces surgissent en harmonie avec la nature. Il s’est opposé farouchement au transformisme de Lamarck et aux théories de Darwin. Il pensait que les espèces ne se transforment pas selon les théories de l’évolution, les animaux qui subsistent ayant la même morphologie squelettique que les vertébrés préhistoriques, et que sinon ils disparaissent complètement.

Michel-Eugène Chevreul (1786-1889, il vécu 103 ans) – chimiste organique. Il réussit à isoler les acides et corps gras permettant ensuite de fabriquer respectivement le savon, les bougies en stéarine et la margarine, innovations qui simplifia énormément la vie quotidienne des gens de l’époque. Il dirigea la Manufacture des Gobelins où l’on commençait à expérimenter des teintures sur les laines utilisées. Il créa un cercle chromatique de 72 couleurs ordonnées suivant sa «Loi du contraste simultané des couleurs» que les peintres impressionistes ont ensuite utilisé pour exécuter leurs tableaux. Avec Laplace, Chevreul fait partie des 72 Hommes de Sciences dont les noms sont gravés sur la périphérie du premier étage de la Tour Eiffel.

Louis Pasteur (1822-1895) – chimiste et physicien. Surtout renommé pour ses recherches sur la microbiologie et les bactéries, il développa un vaccin contre la rage et même contre la maladie du charbon / anthrax. Pasteur est l’un des fondateurs de la bactériologie, et la méthode consistant à chauffer les aliments en vue de détruire les bactéries et micro-organismes nocifs porte son nom : la pasteurisation,- tout comme l’Institut Pasteur à Paris.

Louis Pasteur