Published On: 27 april 2021|Tags: |

Comment fonctionne notre cerveau, de quoi a-t-il besoin pour se maintenir en forme, et que pouvons-nous faire ? Dans sa conférence très intéressante, Jean-Michel Saury, docteur en neuropsychologie à Göteborg, nous a exposé le rôle que joue chacune des différentes parties du cerveau et la façon dont elles travaillent ensemble. Que se passe-t-il lorsque nous vieillissons?

Lorsque nous prenons de l’âge et partons à la retraite, le cerveau fonctionne à un rythme plus ralenti et perd progressivement certaines de ses fonctions et de ses capacités. Mais tout n’est pas perdu!

À l’aide de plusieurs planches pédagogiques représentant le cerveau, nous avons pu voir comment les différentes parties du cerveau fonctionnent et s’activent entre elles, et quelles sont les maintes façons nous permettant de freiner le vieillissement de notre cerveau.

Le système limbique :

Les ganglions de la base (ou noyeaux gris centraux) : Décision et catégorisation

Hypothalamus : Fonctionnement des processus primaires

Amygdale : Système d’alarme

Hippocampe : Apprentissage et mémoire

Activons notre cerveau ! 

En activant nos sens, surtout la vue, l’ouïe et l’odorat, nous stimulons notre cerveau. Il faut donc toujours rester curieux et chercher continuellement à nous approprier de nouvelles connaissances, comme par exemple  lire ou écouter des livres audio, apprendre une nouvelle langue, résoudre des problèmes mathématiques  ou techniques, jouer aux échecs et au bridge, danser, jouer d’un instrument de musique etc. La variation est aussi un facteur important dans tout ce que l’on entreprend pour « pousser son cerveau jusqu’à la fatigue ». Cela réduit le risque de développer une forme de démence. La pratique de la méditation et du « Mindfulness » est également très bénéfique.

Pour maintenir son cerveau en bonne santé, il faut :

  • Un réseau de soutien social stable
  • Une alimentation équilibrée
  • Limiter le manque de sommeil et privilégier au maximum un sommeil profond
  • De l’exercice physique aérobique au moins 150 min. par semaine, si possible un entrainement de haute intensité 1 fois/semaine et de la musculation de préférence 2 fois/ semaine.
  • Toute la vie durant, des stimulations cognitives et un perfectionnement continuel.

L’activité physique est essentielle.

Des études ont montré que la sédentarité est encore plus néfaste que le tabac, nous a dit Jean-Michel. Elle s’est malheureusement  répandue comme une épidémie un peu partout dans le monde, surtout parmi les jeunes, restant assis sans bouger des heures entières à regarder passivement la télévision, jouer aux mêmes jeux video sur la tablette ou passer un temps infini à taper sur le portable ou l’ordinateur.

En pratiquant des exercices physiques d’intensité moyenne au moins 1 heure à 1 heure et demie par semaine, vous réduisez le risque de décès prématuré.  En vous entraînant plus, vous y gagnez encore plus. Le cerveau nécessitant beaucoup d’oxygène, il est bon de pratiquer un entraînement par intervalles comme par exemple le vélo ou la marche alternant les degrés d’intensité. (Les exercices de musculation sont bons pour les muscles, mais les exercices aérobiques qui élèvent la capacité du cœur sont bons pour le cerveau. Jean-Michel nous a fait l’analogie: « Pour bien fonctionner, le cerveau a besoin de beaucoup d’oxygène, tout comme un ordinateur a besoin de beaucoup de courant.» Il y a donc des solutions et de l’espoir, même quand on vieillit !

3 devises pour maintenir son cerveau en forme :

  1. ON S’EN SERT OU ON LE PERD !
  2. ON N’A RIEN SANS RIEN !
  3. STIMULEZ VOTRE CERVEAU !

Un grand merci à Jean-Michel Saury pour cette visio-conférence passionnante du 22 avril 2021, suivie par 35 membres qui ont pu poser des questions à la fin de l’exposé.